LA FSGT ET LE MONDE DU TRAVAIL

Pour développer un sport porteur des valeurs de l’amateurisme, du bénévolat, de la vie associative dans une conception d’un sport de qualité ouvert à toutes et à tous dans le monde du travail. 
Créée sous sa forme actuelle en 1934, la FSGT a une origine plus ancienne avec la création des premiers clubs ouvriers en 1908.
Elle est particulièrement attachée au développement de la pratique des activités physiques et sportives dans le monde du travail. Son histoire en témoigne.  Aujourd’hui sur 4300 clubs affiliés, 1200 sont des clubs « d’entreprise » regroupant 60 000 licenciés mais bien plus de participants dans les nombreux challenges « Entreprise » organisés dans une soixantaire de départements.
La FSGT occupe une place originale à l’articulation du mouvement ouvrier et du mouvement sportif. Elle combine de façon spécifique « sport, vie sociale, éducation et lutte contre les inégalités ».
Elle considère que le travailleur est par ailleurs un citoyen, que sa vie dans le monde du travail n’est pas isolée, ni cloisonnée par rapport à sa vie dans la cité. Cette approche non corporatiste ouvre très largement les pratiques des clubs d’entreprise sur la vie locale.

La FSGT a une conception multisports du développement du sport dans le milieu du travail.
En effet, la pratique sportive du travailleur évolue tout au long de sa vie, l’entreprise, avec ses structures sociales est un lieu favorable pour lui permettre de cheminer dans la richesse culturelle des pratiques. De plus, l’ouverture quasi permanente des pratiques sportives de l’entreprise aux familles des travailleurs et aux retraités élargit le spectre des âges au maximum.
Cette approche met au centre la personne, ses transformations, la prise en compte de l’éventail de ses motivations (éducation, émancipation, performance, entretien, rencontre) et justifie à nos yeux l’importance de la dimension multisports dans les clubs d’entreprise. Dans une société où dominent des rapports marchands qui cherchent à imprégner l’ensemble de la vie humaine, le champ du sport tend à se commercialiser. La FSGT subit ces phénomènes notamment par la professionnalisation de l’animation. Elle agit pour résister, d’autant que la vie associative et le bénévolat attestent du besoin de dégager des espaces sociaux qui ne soient pas déterminés par des rapports d’argent.

VENEZ REJOINDRE LES 1200 CLUBS DEJA AFFILIES A LA FSGT

 

 

 

Aller au haut